• Maex

Frenetik : un projet haut en couleurs

Le mode furtif est activé, Frenetik a dévoilé le 22 janvier dernier son tout premier album « Jeu de Couleurs ».


Après un premier EP très prometteur, le rappeur revient en force en ce début d’année avec un projet qui vient confirmer nos attentes de l’an dernier. Mieux seul que mal accompagné Frenetik décide de ne pas partager la tête d’affiche avec d’autres rappeurs. La seule collaboration de l’album est réalisée avec le talentueux compositeur et pianiste Sofiane Pamart. Un texte sombre, éclairé par les notes de piano tout au long du morceau est une réussite et même si Frenetik broie du noir, c’est pour notre plus grand plaisir



Varier les styles ? Pas de quoi faire rougir le rappeur qui enchaîne les flows différents à chaque nouveau titre. Ride nocturne sur « McLaren », démonstration de force sur « Chaos » ou encore toplines entraînantes sur « Frérot », Frenetik se montre polyvalent. On souligne le choix de taille des beatmakers (Twinsmatic, Richie beats, Chuki beats...) qui viennent sublimer le projet avec des prods venues de l’espace. Le rap belge semble se porter à merveille et avec une telle performance, le rookie le plus suivi de ces derniers mois plante son étendard définitivement dans le rap francophone.


En bref, on en a vu de toutes les couleurs. Le mode furtif de Frenetik a fait son petit effet à la rédac et même si les premières critiques semblent pointer le bout de leur nez, on ne discute pas.


« On ne discute pas les goûts et les couleurs »