• Maxence

Rencontre avec Zaddyllusion : ambitions stratosphériques

Zaddyllusion n’est pas le genre d‘artiste à se donner des limites musicales. Passionné de basket, de mode mais surtout de musique, l’artiste ubiquiste nous délivre ce 16 avril «Hôtel transylvania», son deuxième projet à ce jour. Pour l’occasion nous l’avons rencontré afin d'en savoir davantage sur lui. Retour sur une discussion traitant musique, ambition tout en passant par des sujets sociétaux.


“Sans ambition il n’y a pas de talent ” (Nina Berberova)

Yo Zaddyllusion, est ce que tu peux te présenter pour ceux qui ne connaissent pas encore ?


Je suis né sur une petite île (la Martinique). J’aime souvent dire “little island big dreams”.

J’ai grandi dans les Antilles, en Martinique et en Guadeloupe. J’ai commencé la musique parce que je pense que j’ai été attiré par le besoin de m’exprimer, de faire sortir sortir ce que je pensais tout bas. C’est surtout dans une période difficile quand les parents se sont séparés etc… Donc j’ai commencé dans la chambre entre la musique et le basket, ensuite j’ai dû faire un choix naturel.

En gros au début c’était pour exprimer des pensées enfouies en moi je comptais même pas sortir les sons.



A quelques jours de la sortie de ton projet “Hotel transylvania”, dans quel état d'esprit tu es ?


Confiant. Je me sens neuf, je sens un renouveau. Je me sens bien parce que c’est assez excitant, j’avais jamais fais de son en français (Ndlr: Zaddy rappe d’habitude en anglais). Tu sais, j’ai des objectifs: j'aimerais être entendu mais je sens pas une pression sur moi pour autant. J’me sens “re-born”, comme un nouveau- né.


La plupart de tes morceaux habituels sont en anglais. Sur ce projet tu as décidé de te diriger vers la langue de Molière. Pourquoi et comment s’est faite cette transition ?


En gros c’est par rapport à une problématique. Je veux me faire entendre dans tous les pays francophones parce que j’aime pas être limité, j’ai horreur des cases. Si un jour j’veux faire de la musique en espagnol fréro j'hésiterais pas, en arabe j’hésiterais pas, même en japonais j'hésiterais pas.


Du coup, cette transition a été surtout accélérée et matérialisée par le corona.

A l’époque j’étais à Los Angeles j’étais sur une pente ascendante sur tout ce qui est niveau textile et ça a limité mes déplacements parce que je devais repartir après.


J’étais chez moi, je regardais le mic en face de moi qui me faisait des clins d‘oeils et il disait “Molière, Molière”.


A quels artistes de la scène musicale tu t’identifies aujourd’hui ?


Ça peut aller de Pharrell Williams pour l'ensemble de son œuvre à Asap Rocky, Post Malone. Après Uzi aussi (Lil Uzi Vert), Lil Wayne. En dancefloor y’a du Vybz Kartel qui m’a pas piqué aussi, des gars comme ça tu vois. Et aussi actuellement ce que j’aime c’est du SoFaygo , du SSG Kobe.



En parlant de musique, comment est-ce que tu caractériserais la tienne?


Moi je pense que c’est une introspection sur moi-même et sur le monde qui m’entoure parce que c’est comme ça que je caractérise ma musique.

Encore une dualité: mes prods sont souvent enjaillantes mais parfois ça dépend y’a un petit côté dark dessus, souvent mélancolique.

La musique que je fais actuellement c’est ça: c’est un mélange entre tout ce qui est dansant avec les prods mais dans dans le fond pour les paroles c’est beaucoup de remises en questions, d’introspections, d’analyses du monde. Beaucoup d'aspects récurrents de la société actuelle ressortent.


Dans tes sons on retrouve justement beaucoup de questions sociétales, quel est ton point de vue par rapport au monde moderne?


Ha frérot matérialiste. Regarde on parle d’un artiste: récemment j’ai vu un artiste qui s’appelait Chomo qui a fait un musée avec du matériel qu’il a recyclé, des trucs qu’il ramassait dans la street. Aujourd’hui il est mort, tu verrais le truc il est à Fontainebleau, c’est abusé comment les gens sont aujourd’hui en mode «wouah mais c’est gars de ouf en fait».

Les gens, limite ils attendent que tu meurs.

Si on peut revenir sur un artiste frérot: regarde Juice (Juice Wrld), ou même X. Tu vois c’est des artistes quand ils meurent ils vendent.


Same shit pour Pop Smoke...


Merci frérot. Voilà je te remercie. Un exemple sur l’art. C’est une triste réalité. C’est triste pour un artiste qu’on attende toujours qu’il soit plus là physiquement.


Tu parles souvent de réussites dans ta musique, est-ce que tu vois plutôt cet aspect comme commercial ou artistique?


Ouais je t’avoue un peu des 2 parce que en vrai avec mon parcours je trouverais ça arrogant et injuste de pas remercier la réussite artistique que j’ai eu parce que frérot j’ai quand même eu la chance de faire des salles, des premières parties de gars. En fait tout ça c’est des beaucoup de contacts qui me donnent ma chance.


“ J’ai fais la première partie de Playboi Carti je savais meme pas qui c’était “

Je pensais pas qu’un jour des gens m’écouteraient, que je ferais du sale, des trucs… et du coup je suis très reconnaissant envers l’univers, dieu. L’aspect commercial aussi c’est bon à prendre dans le sens où si tu ne vises pas ça au départ, si ça vient, pourquoi pas c’est pas de refus. Après, au départ c’était surtout pour m’exprimer. J’étais dans ma chambre j’voulais même pas sortir les sons tu vois. D’ailleurs j’ai un son avec un joueur du PSG. Le joueur c’est Moise Kean…


Tu nous lâches une exclu d’un coup!


Je l'ai connu à Milan et le mec il kiffe la musique de ouf. Un jour je me réveille je mets Beinsport et là j’vois: «Moïse Kean a signé à Paris». Du coup, après on s’est vu en studio sur Paris on a pu poser le son ensemble.


Et tu penses que le son sortira un jour?


Écoute frérot il y’a de fortes chances que le son il sorte! Honnêtement j’espère dans pas longtemps. Lui il est en italien dessus moi en français donc ouais je pense que ça peut faire un truc sympa.


C'est la fin de cette interview, merci de m’avoir accordé un peu de temps. Dernière question: qu’est ce qu’on peut te souhaiter pour la suite?


Frérot souhaite moi des millions de streams (rires). Souhaites moi aussi peut être de changer mon monde, souhaites moi d’entrer dans la légende peut être, des trucs comme ça. Franchement c’est tout.


Merci Zaddyllusion.